RAGNAGNAS Une histoire sanglante


Les filles savent pourquoi

ragnagnas_couvQuand les Anglais débarquent dans nos culottes, ce n’est pas la grosse marrade. On n’a même envie de dire c’est la galère. Une galère aussi vieille que le monde. On subit, pieds et poings liés. Et ce calvaire mensuel, ça a un peu tendance à durer. On se le coltine environ cinq cents fois dans sa vie de nana. Alors autant y être un peu préparée.

On est d’accord, le sujet est dégueu. Quoi que s’y on y réfléchit bien, ce n’est que de la science. De la biologie qui permet à l’être humain de se reproduire. Un truc qui prend donc une place énorme tant dans nos vies de femmes que dans l’histoire de l’humanité. Et pourtant, gros paradoxe, c’est un sujet largement tu, planqué bien profond dans la sphère de l’intime. Et ce n’est pas simple de cacher l’écarlate.

Ce livre fait la promesse de parler de celles dont on ne prononce pas le nom, celles qui sont tant de choses à la fois. Et ce, de toutes les façons possibles. Il promet de tordre le coup aux a priori et aux croyances erronées. Il promet de répondre à toutes les questions. Pourquoi ça fait mal ? D’où me viennent ces envies de meurtres ? Suis-je normale ? On est obligée de les « avoir » ? Tampons ou serviettes ? C’est quoi la coupe menstruelle ?

Ce livre promet aussi de célébrer la féminité. Parce que les ragnagnas (il faut cesser d’en douter) c’est un super pouvoir féminin. Girl power !

tumblr_nqv4fni4zO1tuipkmo1_1280
[Julie Grêde a eu ses premières règles, en plein milieu d’une rivière sauvage, trempée jusqu’à l’os, le jour où elle fêtait son douzième anniversaire avec ses copines. (Sinon c’est pas drôle.) Vingt-six ans plus tard, après avoir bien réfléchi et expérimenté le problème, elle a décidé d’en faire tout un livre.]

Sorti le 20 octobre 2016, 7.90 euros, éditions PXL