J’ai lu: Le Fer au coeur, *** 1/2


51s5idy0GHL._SX195_

Le Fer au cœur est un one shot steampunk (hi !) de Johan Heliot (le « Steampunk » est même bien noté sur la couv’ juste sous la mention « Electrogène », la collection productrice de pépites excentrées de Gulfstream).

Quatre raisons pour lesquelles j’ai beaucoup aimé cette lecture :

  1. Je ne vais pas dire que la couv’ est belle. Je vais dire que ça doit être la plus belle couv’ que j’ai eue entre les mains : la photo, le dessin en surbrillance, les coloris… c’est juste parfait. Ajouté à cela, les leitmotivs d’Electrogène, les tranches colorées et le blanc sans partage des pages, et vous obtenez un objet livre quasi orgasmique ;
  2. C’était mon premier vrai roman steampunk alors, évidemment, l’univers m’a surprise, emballée, transportée. Conquise. Et pour le coup, la vapeur est là… au sens propre ;
  3. J’ai adoré l’ambiance, c’était Game of Thrones et Mad Max. Du sur mesure, juste pour moi ;
  4. Ajoutons à tout cela un aspect lutte des classes (nantis vs bouseux, représentants religieux vs pécheurs, ceux d’en haut vs ceux d’en bas… et ceux d’en bas s’en sortant grâce à ce qu’ils ont dans le cabochon…) et concluons que Le Fer au cœur et moi, c’était quasi un perfect match.

Une raison pour laquelle je n’ai pas adoré :

  1. Le roman est plutôt court, ce que j’ai apprécié mais, par contre, je trouve que la fin est trop précipitée et alambiquée. J’aurais préféré qu’il continue à poser l’univers et que d’autres tomes suivent pour pouvoir l’approfondir davantage.

Bref, une collection on ne peut plus à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s