J’ai lu: Misery, ****


Misery est un roman, qu’il est inutile de présenter, de Stephen King, id.

Cinq raisons (parmi tant d’autres) pour lesquelles j’ai adoré :

  1. Le héros qui se présente lui-même comme une relecture de Shéhérazademisery et de ses 1001 nuits;
  2. La réflexion sur le rapport auteur/lecteur avec ce postulat glaçant ;
  3. L’horreur plantée sans d’immenses artifices mais juste par la plume géniale, naturaliste, magique de King. Et même si elles sont présentées de manière quasi anodine, il y a des scènes énormes dans ce livre ;
  4. La mise en abyme avec le roman dans le roman, l’auteur qui s’identifie au héros-auteur et, puis le lecteur qui, l’espace d’un livre, s’identifie au psychopathe (nan, je plaisante) ;
  5. Et puis, le livre est un livre de personnages, un huis-clos face-à-face avec deux êtres aux psychologies complexes, torturées et parfaitement fouillées et rendues.

Bref, après 20 ans sans me frotter au King de la terreur, le voyage a été haut en couleur et en émotion. P…. c’était bon, je remets ça très vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s