J’ai lu: La 5e vague, **1/2


La 5e vague est le premier volet d’une saga dystopique en trois parties de Rick Yancey.

Deux raisons pour lesquelles j’ai apprécié ma lecture :images.jpg

  1. L’histoire est bien. Bien ficelée, assez passionnante, assez complexe, assez poignante. Un peu gore à la Walking Dead. On veut découvrir la suite ;
  2. Les personnages sont une autre vraie force du livre. Les principaux sont attachants, courageux, ils giclent d’hormones. Et d’humour dans le cas de Cassie. Les secondaires sont mystérieux et bien méchants.

Ceci dit, je ressors très mitigée de cette lecture.

Trois raisons pour lesquelles je n’ai pas plus aimé que ça :

  1. Clairement, je me suis fait chier, j’ai trouvé ça long et laborieux (sans réellement comprendre pourquoi) ;
  2. Alors que généralement j’aime ça, ici, les changements de POV ne servent pas le récit, ils coupent l’action trop souvent ;
  3. J’ai un vrai problème avec Sammy, 5 ans. Il n’est vraiment pas crédible en garçonnet de 5 ans. A coup sûr, Rick Yancey ne dispose pas d’un gnome de cet âge qu’il aurait pu observer. Chaque détail m’a fait grogner. Je n’en retiens qu’un… Monsieur Yancey, un enfant de 5 ans ne sait pas lire un nombre à deux chiffres ni reconnaître son énonciation.

Donc, me voilà dans une position inconfortable. Je n’ai aucune envie de me farcir les tomes suivants mais très envie de connaître la suite… Espérons que la franchise tiendra la route et que je pourrai découvrir le reste de l’histoire de Cassie, Evan, Zombie, Nugget et Ringer dans les salles obscures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s